Pubs :

Bijou Allah

Login Form

Conseil lecture

Une approche du Coran par la Grammaire et le Lexique
L'incontournable encyclopédie grammaticale de Maurice Gloton
Traduction du Coran
Traduction du Coran par M. Gloton
Le Coran selon le Coran
Thèse sur le Coran par M. K. BENCHENANE
Le Coran, Parole de Dieu.
Livre de M. Gloton



Versets sur le thème : Assassiner
et ayant comme sous-thème :


sourate 2 : versets 72 à 73
وَإِذْ قَتَلْتُمْ نَفْسًا فَٱدَّٰرَْٰٔتُمْ فِيهَا وَٱللَّهُ مُخْرِجٌ مَّا كُنتُمْ تَكْتُمُونَ
2 : 72 - Vous aviez tué une âme, suite à une querelle entre vous. DIEU devait exposer ce que vous avez essayé de dissimuler.
فَقُلْنَا ٱضْرِبُوهُ بِبَعْضِهَا كَذَٰلِكَ يُحْىِ ٱللَّهُ ٱلْمَوْتَىٰ وَيُرِيكُمْ ءَايَٰتِهِۦ لَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ
2 : 73 - Nous avons dit, « Frappez (la victime) avec une partie (de la génisse). » C'est lorsque DIEU a ramené la victime à la vie, et vous a montré Ses signes, que vous puissiez comprendre.
sourate 2 : versets 178 à 179
يَٰٓأَيُّهَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُوا۟ كُتِبَ عَلَيْكُمُ ٱلْقِصَاصُ فِى ٱلْقَتْلَى ٱلْحُرُّ بِٱلْحُرِّ وَٱلْعَبْدُ بِٱلْعَبْدِ وَٱلْأُنثَىٰ بِٱلْأُنثَىٰ فَمَنْ عُفِىَ لَهُۥ مِنْ أَخِيهِ شَىْءٌ فَٱتِّبَاعٌۢ بِٱلْمَعْرُوفِ وَأَدَآءٌ إِلَيْهِ بِإِحْسَٰنٍ ذَٰلِكَ تَخْفِيفٌ مِّن رَّبِّكُمْ وَرَحْمَةٌ فَمَنِ ٱعْتَدَىٰ بَعْدَ ذَٰلِكَ فَلَهُۥ عَذَابٌ أَلِيمٌ
2 : 178 - O vous qui croyez, l'équivalence est la loi décrétée pour vous lorsque vous avez à faire à un meurtre – le libre pour le libre, l'esclave pour l'esclave, la femelle pour la femelle. Si quelqu'un est pardonné par les parents de la victime, une réponse reconnaissante est dans l'ordre des choses, et une compensation équitable devra être payée. Ceci est un soulagement de votre Seigneur et la miséricorde. Celui qui transgresse au-delà de ceci encoure un douloureux châtiment.
وَلَكُمْ فِى ٱلْقِصَاصِ حَيَوٰةٌ يَٰٓأُو۟لِى ٱلْأَلْبَٰبِ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ
2 : 179 - L'équivalence est une loi, pour vous, sauvant la vie, O vous qui possédez l'intelligence, que vous puissiez être justes.
2 : 191
وَٱقْتُلُوهُمْ حَيْثُ ثَقِفْتُمُوهُمْ وَأَخْرِجُوهُم مِّنْ حَيْثُ أَخْرَجُوكُمْ وَٱلْفِتْنَةُ أَشَدُّ مِنَ ٱلْقَتْلِ وَلَا تُقَٰتِلُوهُمْ عِندَ ٱلْمَسْجِدِ ٱلْحَرَامِ حَتَّىٰ يُقَٰتِلُوكُمْ فِيهِ فَإِن قَٰتَلُوكُمْ فَٱقْتُلُوهُمْ كَذَٰلِكَ جَزَآءُ ٱلْكَٰفِرِينَ
2 : 191 - Vous pouvez tuer ceux qui font la guerre contre vous, et vous pouvez les évincer d'où ils vous ont évincé. L'oppression est pire que le meurtre. Ne les combattez pas à la Mosquée Sacrée, à moins qu'ils ne vous y attaquent. S'ils vous attaquent, vous pouvez les tuer. Ceci est le juste châtiment pour ces mécréants.
2 : 217
يَسْـَٔلُونَكَ عَنِ ٱلشَّهْرِ ٱلْحَرَامِ قِتَالٍ فِيهِ قُلْ قِتَالٌ فِيهِ كَبِيرٌ وَصَدٌّ عَن سَبِيلِ ٱللَّهِ وَكُفْرٌۢ بِهِۦ وَٱلْمَسْجِدِ ٱلْحَرَامِ وَإِخْرَاجُ أَهْلِهِۦ مِنْهُ أَكْبَرُ عِندَ ٱللَّهِ وَٱلْفِتْنَةُ أَكْبَرُ مِنَ ٱلْقَتْلِ وَلَا يَزَالُونَ يُقَٰتِلُونَكُمْ حَتَّىٰ يَرُدُّوكُمْ عَن دِينِكُمْ إِنِ ٱسْتَطَٰعُوا۟ وَمَن يَرْتَدِدْ مِنكُمْ عَن دِينِهِۦ فَيَمُتْ وَهُوَ كَافِرٌ فَأُو۟لَٰٓئِكَ حَبِطَتْ أَعْمَٰلُهُمْ فِى ٱلدُّنْيَا وَٱلْءَاخِرَةِ وَأُو۟لَٰٓئِكَ أَصْحَٰبُ ٱلنَّارِ هُمْ فِيهَا خَٰلِدُونَ
2 : 217 - Ils te questionnent au sujet des Mois Sacrés et le fait d'y combattre : dis, «Y combattre est sacrilège. Cependant, repousser du chemin de DIEU et ne pas croire en Lui et en la sainteté de la Mosquée Sacrée, et évincer son peuple sont de plus grands sacrilèges à la vue de DIEU. L'oppression est pire que le meurtre. » Ils vous combattront toujours pour vous détourner de votre religion, s'ils le peuvent. Ceux parmi vous qui se détournent de leur religion, et meurent en mécréants, ont annulé leurs œuvres dans cette vie et dans l'Au-delà. Ce sont les habitants de l'Enfer, dans lequel ils demeurent à jamais.
sourate 4 : versets 92 à 93
وَمَا كَانَ لِمُؤْمِنٍ أَن يَقْتُلَ مُؤْمِنًا إِلَّا خَطَـًٔا وَمَن قَتَلَ مُؤْمِنًا خَطَـًٔا فَتَحْرِيرُ رَقَبَةٍ مُّؤْمِنَةٍ وَدِيَةٌ مُّسَلَّمَةٌ إِلَىٰٓ أَهْلِهِۦٓ إِلَّآ أَن يَصَّدَّقُوا۟ فَإِن كَانَ مِن قَوْمٍ عَدُوٍّ لَّكُمْ وَهُوَ مُؤْمِنٌ فَتَحْرِيرُ رَقَبَةٍ مُّؤْمِنَةٍ وَإِن كَانَ مِن قَوْمٍۭ بَيْنَكُمْ وَبَيْنَهُم مِّيثَٰقٌ فَدِيَةٌ مُّسَلَّمَةٌ إِلَىٰٓ أَهْلِهِۦ وَتَحْرِيرُ رَقَبَةٍ مُّؤْمِنَةٍ فَمَن لَّمْ يَجِدْ فَصِيَامُ شَهْرَيْنِ مُتَتَابِعَيْنِ تَوْبَةً مِّنَ ٱللَّهِ وَكَانَ ٱللَّهُ عَلِيمًا حَكِيمًا
4 : 92 - Aucun croyant ne devra tuer un autre croyant ; à moins que se soit un accident. Si quelqu'un tue un croyant par accident, il devra expier en libérant un esclave croyant, et payer une compensation à la famille de la victime, à moins qu'elle abandonne cette compensation en tant que charité. Si la victime faisait partie de gens qui sont en guerre avec vous, bien qu'il ait été croyant, vous devrez expier en libérant un esclave croyant. S'il faisait partie d'un peuple avec qui vous avez signé un traité de paix, vous devrez payer la compensation en plus de libérer un esclave croyant. Si vous ne pouvez pas trouver un esclave à libérer, vous devrez expier en jeûnant deux mois consécutifs, afin d'être racheter par DIEU. DIEU est Connaisseur, le Plus Sage.
وَمَن يَقْتُلْ مُؤْمِنًا مُّتَعَمِّدًا فَجَزَآؤُهُۥ جَهَنَّمُ خَٰلِدًا فِيهَا وَغَضِبَ ٱللَّهُ عَلَيْهِ وَلَعَنَهُۥ وَأَعَدَّ لَهُۥ عَذَابًا عَظِيمًا
4 : 93 - Quiconque tue exprès un croyant, son châtiment est l'Enfer, dans lequel il demeure à jamais, DIEU est en colère contre lui, et le condamne, et a préparé pour lui un terrible châtiment.
sourate 5 : versets 27 à 32
وَٱتْلُ عَلَيْهِمْ نَبَأَ ٱبْنَىْ ءَادَمَ بِٱلْحَقِّ إِذْ قَرَّبَا قُرْبَانًا فَتُقُبِّلَ مِنْ أَحَدِهِمَا وَلَمْ يُتَقَبَّلْ مِنَ ٱلْءَاخَرِ قَالَ لَأَقْتُلَنَّكَ قَالَ إِنَّمَا يَتَقَبَّلُ ٱللَّهُ مِنَ ٱلْمُتَّقِينَ
5 : 27 - Récite-leur la vraie histoire des deux fils d'Adam. Ils firent une offrande, et elle fut acceptée de l'un d'eux, mais pas de l'autre. Il dit, « Je te tuerai sûrement. » Il dit, « DIEU n'accepte que des justes. »
لَئِنۢ بَسَطتَ إِلَىَّ يَدَكَ لِتَقْتُلَنِى مَآ أَنَا۠ بِبَاسِطٍ يَدِىَ إِلَيْكَ لِأَقْتُلَكَ إِنِّىٓ أَخَافُ ٱللَّهَ رَبَّ ٱلْعَٰلَمِينَ
5 : 28 - « Si tu lèves la main pour me tuer, je ne vais pas lever la main pour te tuer. Car je révère DIEU, Seigneur de l'univers. » 
إِنِّىٓ أُرِيدُ أَن تَبُوٓأَ بِإِثْمِى وَإِثْمِكَ فَتَكُونَ مِنْ أَصْحَٰبِ ٱلنَّارِ وَذَٰلِكَ جَزَٰٓؤُا۟ ٱلظَّٰلِمِينَ
5 : 29 - « Je veux que ce soit toi et pas moi qui porte mon péché et ton péché, puis que tu termines avec les habitants de l'Enfer. Telle est la peine pour les transgresseurs. »
فَطَوَّعَتْ لَهُۥ نَفْسُهُۥ قَتْلَ أَخِيهِ فَقَتَلَهُۥ فَأَصْبَحَ مِنَ ٱلْخَٰسِرِينَ
5 : 30 - Son ego le poussa à tuer son frère. Il le tua, et finit avec les perdants. 
فَبَعَثَ ٱللَّهُ غُرَابًا يَبْحَثُ فِى ٱلْأَرْضِ لِيُرِيَهُۥ كَيْفَ يُوَٰرِى سَوْءَةَ أَخِيهِ قَالَ يَٰوَيْلَتَىٰٓ أَعَجَزْتُ أَنْ أَكُونَ مِثْلَ هَٰذَا ٱلْغُرَابِ فَأُوَٰرِىَ سَوْءَةَ أَخِى فَأَصْبَحَ مِنَ ٱلنَّٰدِمِينَ
5 : 31 - DIEU alors envoya un corbeau pour gratter le sol, pour lui enseigner comment enterrer le corps de son frère. Il dit, « Malheur à moi ; je n'ai pas réussi à être aussi intelligent que ce corbeau, et à enterrer le corps de mon frère. » Il fut rongé par le remord.
مِنْ أَجْلِ ذَٰلِكَ كَتَبْنَا عَلَىٰ بَنِىٓ إِسْرَٰٓءِيلَ أَنَّهُۥ مَن قَتَلَ نَفْسًۢا بِغَيْرِ نَفْسٍ أَوْ فَسَادٍ فِى ٱلْأَرْضِ فَكَأَنَّمَا قَتَلَ ٱلنَّاسَ جَمِيعًا وَمَنْ أَحْيَاهَا فَكَأَنَّمَآ أَحْيَا ٱلنَّاسَ جَمِيعًا وَلَقَدْ جَآءَتْهُمْ رُسُلُنَا بِٱلْبَيِّنَٰتِ ثُمَّ إِنَّ كَثِيرًا مِّنْهُم بَعْدَ ذَٰلِكَ فِى ٱلْأَرْضِ لَمُسْرِفُونَ
5 : 32 - À cause de cela, nous avons décrété pour les Enfants d'Israël que quiconque tue une personne qui n'avait pas commis de meurtre ou d'horribles crimes, ce sera comme s'il tuait toute l'humanité. Et quiconque épargne une vie, ce sera comme s'il épargnait les vies de toute l'humanité. Nos messagers allèrent vers eux avec de claires preuves et des révélations, mais la plupart d'entre eux, après tout ceci, transgressent encore. 
16 : 59
يَتَوَٰرَىٰ مِنَ ٱلْقَوْمِ مِن سُوٓءِ مَا بُشِّرَ بِهِۦٓ أَيُمْسِكُهُۥ عَلَىٰ هُونٍ أَمْ يَدُسُّهُۥ فِى ٱلتُّرَابِ أَلَا سَآءَ مَا يَحْكُمُونَ
16 : 59 - Honteux, il se cache des gens, à cause de la mauvaise nouvelle qui lui est donnée. Il réfléchit même : devrait-il garder le bébé à contrecœur, ou l'enterrer dans la poussière. Misérable vraiment est leur jugement.
17 : 31
وَلَا تَقْتُلُوٓا۟ أَوْلَٰدَكُمْ خَشْيَةَ إِمْلَٰقٍ نَّحْنُ نَرْزُقُهُمْ وَإِيَّاكُمْ إِنَّ قَتْلَهُمْ كَانَ خِطْـًٔا كَبِيرًا
17 : 31 - Vous ne devrez pas tuer vos enfants par crainte de la pauvreté. Nous pourvoyons à leurs besoins, aussi bien qu'aux vôtres. Les tuer est une grave offense.